background image

Login to your Account

Do not have an account yet? Create one

I lost my password. Please email it to me

Looking for something specific?

Blog

Je quétaine, tu kétaines…

Ben oui, des livres de filles. On appelle ça des chicklits, des Harlequins, des romans d’amour! C’est quétaine? Bof, ça dépend comment c’est écrit. J’étais sous haute surveillance lorsque j’ai écrit « Les héros, ça s’trompe jamais », j’ai insisté pour qu’on me rappelle à l’ordre dès que je m’approchais des clichés débilitants. Bon, un bec, c’est un bec « et il approcha ses lèvres des siennes » Hum! Sérieux, c’est comment qu’on embrasse déjà, quand on est un héros de roman? Philippe Grondin semble l’avoir compris. Pauvre pit, ça faisait deux ans qu’il n’avait embrassé personne, je dirais qu’il s’est bien débrouillé. Mais avant ça, avant de penser où mettre les bras, les mains, la langue, les oreilles, les orteils, il faut un contexte. Pour faire son effet, le baiser doit comporter un certain danger, ou l’aboutissement d’un périple plein de contrariétés. Jouer avec la haine, le ressentiment, le pardon, le deuil,  le doute, la passion, la dépendance, la mort, la naissance, l’engagement, l’amitié, la dépression, c’est toujours, finalement, revenir à l’amour. Et l’amour, dans les romans, c’est quétaine, non?

Non-non-non! Je tape du pied et je sers les poings! Si l’amour est quétaine ou pire, kétaine! Alors j’en assume l’entière responsabilité.

Sérieusement, la vocation est pure et simple et quiconque me reprochera d’écrire avec de l’encre rose sera averti! 😀 😀 😀

♥ Marie Potvin ♥

Un seul Commentaire

  • Ben moi je suis fière d’être quétaine si on considère que l’amour et le romantisme sont quétaines, je suis donc fière de te soutenir et d’apprécier ce que tu écris, tu n’a jamais menti sur la courleur de tes romans…alors continues à user ta plume rose bonbon sur tes feuilles électroniques entre Valleyfield et Montréal!
    Je lève mon verre à ton quétainisme car j’en mets beaucoup d’autres dans cette catégorie, en commençant par Catherine Pancol 😉
    Merci Marie Potvin de me réconcilier avec le rose :)

Leave a Comment to DAZ

Envoyer par courriel à un ami

Stay Informed